Singe, L'Enfant Créateur.

Résumé

Le singe, bien connu de tous, est un animal totem très joueur et très inventif. Il aime s’amuser, est curieux de tout. Il apprend des siens, des ses ainés, de ses frères et sœurs. Le singe est extrêmement agile et habile, c’est là toute sa magie à explorer. Il a une facilité à « singer » mais sa perfection réside en l’innovation. Il lui appartient de s’ouvrir à son art et artiste pour ouvrir de nouvelles voies utiles à tous. Le singe se doit d’explorer, de branches en branches, et d’ouvrir de nouveaux passages, c'est-à-dire de créer sa propre branche ! Le singe est la signature du Créateur à qui il est demandé de devenir à son tour un Créateur. La Médecine du Singe est une magnifique Médecine pour s’ouvrir à son propre Artiste si vous savez bien l’utiliser.

L'énergie positive du singe

L’Energie Positive du Singe est multiple. Il est très joueur, aime se retrouver en famille comme se retrouver seul. Il a de nombreuses facettes. Il est pour le moins malin et doué de créativité. Il apprend des anciens, sur lequel il s’appuie, pour ensuite innover, créer. Le singe est très inventif. Face à une problématique, il essaie, fait avec ce qu’il sait, ce qu’il a appris. Mais s’il n’arrive à trouver de solution efficace. Il va savoir prendre du recul, lâcher-prise. Puis il reviendra, et essaiera autrement. Sa magie créatrice sera de trouver quelque chose de nouveau, de plus efficace afin d’arriver à son but. Nous pourrions dire que le chemin du singe est de s’élever sans s’arrêter sur ses acquis. Il sait apprendre mais aussi désapprendre pour aller plus loin, innover. En cela, le singe est intelligent, dans le sens ou il apprend du passé, apprend de ses erreurs et ouvre de nouvelles voies, de nouvelles possibilités. Si son ingéniosité fonctionne, alors rapidement, tous les autres singes le « singeront ». Ils feront de même puisque c’est utile à tous. C’est de là qu’est venu l’étude des « 100 singes », plus communément appelé le « syndrome des 100 singes ». Si un singe trouve une nouvelle voie utile et profitable à tous, alors les autres singes de sa communauté apprendront à faire de même. Quand 100 singes auront appris le « savoir faire » et, de ce fait, auront alimenté un « égrégore énergétique positif », l’inconscient collectif de tous les singes du monde sera à même d’acquérir, à la vitesse de la lumière, ce même procédé. Tous se mettront à « singer » le premier singe. Aussi l’énergie du singe nous invite à s’appuyer sur l’ancien, le dépasser et innover. L’énergie positive du singe est celle du créateur et plus exactement du pionnier. L’aventurier qui découvre, le solitaire qui explore, qui use du génie universel pour découvrir une nouvelle possibilité et donne à tous ses frères et sœurs la possibilité de faire de même, sans s’en approprier la création. N’est ce pas là « l’altruisme », la « dévotion » aux siens ? Peut-être que le singe avance sur son chemin pour être utile à ses descendants en ouvrant de nouvelles voies. Comme il est joueur, qu’il s’amuse d’un rien, c’est souvent dans l’esprit du jeu qu’il découvre son « invention ». Fier de lui mais sans se prendre au sérieux pour autant, il n’hésitera pas à faire profiter de sa trouvaille aux autres qui s’empresseront de faire de même. Voilà un beau symbole de l’évolution positive.
Le singe, joue de branches en branches. Chaque branche est un nouveau chemin qui s’ouvre à lui et il a l’esprit suffisamment ouvert pour changer sans cesse de chemin. Le singe a la foi de la nouveauté ! N’est-il pas un révolutionnaire né ?

L'énergie négative du singe

L’Energie Négative du Singe serait celle de l’appropriation malhonnête, d’une part, et de l’esprit buté, ne sachant ni apprendre des anciens, ni désapprendre pour évoluer, d’autre part. Imaginez un singe qui découvrirait une nouvelle et meilleure façon de faire et qui se dépêcherait de la protéger par un petit ®… Il ressemblerait à l’homme étriqué, pensant plus à « avoir » qu’à partager sa Création Universelle. Il s’approprie un « bien commun » pour sa propre gloire. Cela est impossible dans le monde des singes. Le partage est de rigueur. Devant un tel comportement égocentrique, les autres singes se détourneraient vite de cet esprit en mal de pouvoir. Le laissant seul avec son « secret » inutile puisque non partagé.
Une autre énergie négative de l’esprit du singe serait de trouver une invention destructrice pour tous et de se dépêcher de la perpétuer pour s’approprier une « suprématie ». La course à l’armement en est sans doute un bel exemple.  
L’esprit étriqué n’aurait que faire des anciens, des acquis, des sagesses ancestrales, des expériences du passé et ne saurait tirer aucun intérêt de ce qui fonctionne, est utile, positif pour tous. Cela empêcherait tout bonnement l’évolution de la vie sur terre qui apprend du passé pour perfectionner son présent et son futur. Ce serait se passé de la « sagesse des anciens » avec arrogance et irrespect.
Pour autant, s’enfermer dans les acquis du passé amène la dérive sectaire. « Nous avons raison, vous avez tord ». Su nous ne savons pas prendre le recul nécessaire pour approuver ou non ce qui a bien ou mal fonctionné, nous ne pouvons évoluer dans un sens positif. L’ancien, que nous le voulions ou non, est là et il est prometteur d’évolution positive si nous savons l’élever dans une nouvelle conscience supérieure. Si l’homme apprend bêtement de son professeur en répétant « comme un singe » ce qu’il a appris, l’élève devient stérile, sans aucune créativité. Un élève qui copie son maître ne sera toujours qu’une vile et pâle copie. Ainsi l’élève s’appropriera la création de son maître sans jamais la remettre en question, sans jamais s’appuyer dessus pour en permettre une innovation. La « méthode », le « protocole » deviendra la référence oubliant l’art et l’artiste. De tristes singes sans âme créatrice d’où le proverbe « Connaissance sans conscience n’est que ruine de l’âme ».
Nous pourrions résumé l’énergie négative du singe par l’ignorance de ce qu’est l’Esprit, ce qu’est l’Âme et ce qu’est le Corps, ou peut-être l’ignorance de l’éveil, l’ignorance du « chemin spirituel », chemin d’élévation et d’évolution positive.

L'Epreuve du Singe

L’Epreuve du Singe sera donc d’apprendre et de désapprendre pour s’élever et évoluer. L’épreuve du singe est « l’ouverture d’esprit ». Seras tu capable, dans ta trinité, en tant que Création Universelle, d’avancer sur ton chemin créatif. Seras tu le mouton qui suit la masse, l’éternel suiveur, qui ne sait devenir Créateur ? Accepteras-tu d’être une éternelle copie sans âme ? Si la magie du singe opère en vous, vous aurez le génie de vous appuyer sur ce qui marche, ce qui est positif et vous le ferez évoluer vers une nouvelle perfection, faisant de l’ancien un imparfait devenu parfait. Un parfait qui deviendra demain à nouveau obsolète. C’est là, la loi des cycles et des changements de la vie. Changement, adaptation, révolution, innovation. Améliorer l’existant, le parfaire, s’ouvrir et ouvrir une nouvelle voie, une nouvelle aire qui sera bénéfique au plus grand nombre. N’est ce pas là le chemin d’un « leader », d’un « outsider », d’un « chef », d’une conscience supérieure mise au service de tous. Le symbole positif du Roi et de la Reine. Il ne nous reste plus qu’à se servir de l’ancien pour faire du neuf et ainsi naitra la Création et en même temps le « Créateur » en celui qui sera porteur de la « Médecine du Singe ».

La Médecine du Singe

La Médecine du Singe est celle du Créateur. Elle est faite à l’image du Grand Créateur, du Grand Esprit, du Grand Mystère. Elle est très profonde et à bien y regarder, très spirituelle. Retrouve ton âme d’enfant, joue, use de ton âme créatrice et te nourrissant à l’infini d’elle devient à ton tour, toi esprit incarné, un Créateur. La Médecine du Singe nous invite à créer sa propre Création, de devenir l’inventeur de son propre Art et donc l’accoucheur de son propre Artiste. Quelle Médecine ! Devenir son propre Artiste, différent, doué, innovant, surprenant. Artiste excellent dans son Art, sachant le délivrer au plus grand nombre pour remplir les cœurs. Pour cela, il faudra accepter de s’en remettre aux anciens, de marcher sur leurs pas, et là est la chute, ne pas s’en arrêter là ! Chacun a à créer sa nouvelle branche pour permettre de nouveaux pas-sages à l’humanité. Ainsi, s’appuyer sur le passé, apporter sa nouvelle conscience pour dépasser l’ancien, voilà le Présent Créateur.
Si vous avez la Médecine du Singe, la vie vous demande de marcher sur les pas des anciens et d’apporter votre nouvelle Création à la lignée. Les Ainés vous en glorifieront ! 

Singe, Animal Totem, par Grand-Ours, Chaman-Guérisseur. 

Merci d'en faire bon usage sans vous en approprier la création...