Chaman de Vie - 2017

Ce Site n'est plus mis à jour. 


Retrouvez moi sur: 


http://grandourschaman.free.fr


De "Mon Histoire d'Ours" à "Chaman de Vie"

Après le Blog "Mon Histoire d'Ours", j'ai décidé de passer du "Passé" au "Présent". Tout un Symbole, non?! Vous trouverez sur ce blog, à la fois des Consciences que je souhaite partager avec vous et la suite de ma Vie de Chaman au jour le jour. 

Des Consciences parce que ça ne peut faire que du bien!
Ma Vie de Chaman parce que ça peut-être intéressant de comprendre comment nous vivons et ce que nous vivons!

Histoire: Rappelez vous... Visions et Prophéties dans la Nature

Dans la partie "Mon Histoire d'Ours", je vous racontais: 

Hier, 20 Janvier 2015, la vie m'invitait à sortir dans la Nature pour recevoir de nouvelles consciences. J'ai eu de nombreuses visions. Tout d'abord je voyais ma louve blanche appeler d'autres loups. Ils arrivèrent nombreux et s'attelèrent à un traîneau dans la neige qu'ils tirèrent. J'étais Grand Ours sur le traîneau. Ils semblèrent m'emmener voir les Esprits du Grand Nord, les aïeux, les sages, les maîtres. Un magnifique Mustang noire avec un Samouraï le chevauchant arriva. Il était mon masculin sacré. Je ressens ces derniers temps l'autre facette de l'Ours qui a besoin de s'exprimer. Il y a la facette féminine de l'ours, si je puis dire, qui est guérisseuse et l'autre, masculine, qui est celle du guerrier et du meneur. C'est pourquoi les Samouraïs m'enseignent l'art martial spirituel.
Nous étions donc en voyage vers les Esprits du Grand Nord. Nous nous sommes arrêtés dans une maison en bois perdue au milieu de la neige. Il y avait un maître. Il me fit comprendre que ça faisait maintenant 7 ans que je recevais des enseignements, horizontaux et surtout verticaux, que j'avais franchi de nombreux portails. "Ces enseignements ont permis ta maturation, il est tant pour toi maintenant, de mettre en pratique tes consciences. Comprend que cela est toujours un apprentis-sage de ton chemin de Chaman, elle est l'épreuve pratique de taille. Nous t'observerons à l'œuvre et nous te guiderons". Il sortit une lettre, un parchemin pour moi, elle semblait venir du Canada. Je ne pouvais la lire mais raisonnait en moi le nom William Commanda avec la prophéties des 7 feux qu'une amie m'avait transmis le 31 décembre et que je venais seulement de voir. La vie me montrait que si j'honorais mon chemin, tout l'univers serait derrière moi pour permettre son aboutissement. Je n'en su pas plus.
Cette nuit de nombreux rêves, tout d'abord des élixirs d'orchidées puis un voilier en bois, rustique, nous menait sur une île: Ottawa. Il y avait des crânes de cristal et en bois sur cette embarcation. Comme si des esprits m'emmenaient, me guidaient vers une destination précise. Le rêve s'arrêta là. J'étais en chemin. Ce matin, je pris le temps d'en apprendre un peu plus sur le Grand Père William Commanda, mort en 2011. (http://chamanisme.eu/william-commanda/). Que ne fut pas ma surprise de voir qu'il habitait non loin d'Ottawa au Canada et que les îles d'ottawa existent belle et bien! Je pris conscience, à ce moment là, que les Ainés Amérindiens, par l'intermédiaire du Grand-Père William m'invitaient sur les Terres Ancestrales Amérindiennes. De plus, Ottawa est le siège du Musée canadien de l'histoire, qui s'appelait anciennement Musée canadien des civilisations, est le musée national d’histoire humaine du Canada. Il s'agit du musée canadien le plus populaire et le plus fréquenté. A suivre...........

Histoire: La suite.... L'Appel des Ainés au Canada

En ce Janvier 2015, je recevais l'appel des Ainés dur leur Terre Ancestrale. A l'époque, j'avais entendu cet appel et on me rappela à maintes reprises par ici et par là le mot "Canada". Je pensais y aller avec des amis pour vivre une belle aventure. Le temps passait et, sans m'en apercevoir, je ne répondais pas à l'appel. J'écrivis mon premier roman initiatique "Le Destin d'un Homme - Vivre ou Mourir". Celui-ci, à travers un roman, parle aussi de ma vie autant dans le passé, que dans le présent et le futur. Il y a donc des prophéties pour moi même! Gilles, le personnage principal du livre se retrouve presque sur un coup de tête au Canda pour aller voir Ours Bleu... Ça c'est le livre. Début 2017 je demande à mon frère Chaman Ahori une consultation pour m'éclairer à la fois sur ces reins hyper tendus et ce Canada. Je ressens que les deux sont liés. A travers la magie chamanique, les esprits m'empressent de prendre mon agenda et de définir sur le champs la date de mon voyage au Canada. Les Ainés commençaient sérieusement à s'impatienter, pour ne pas dire qu'ils étaient en colère, de la non réponse à leur invitation.... Depuis, les billets d'avions sont réservés et mon Parcours Initiatique commence à prendre forme. Ce voyage, à l'invitation des Grand-Pères et Grand-Mères Amérindiennes est, à bien y regarder, un honneur et uen récompense de mon chemin de dévotion dans la sagesse chamanique et amérindienne. Je tardais à y aller... sans doute par peur inconsciente, par non légitimité ou je ne sais quoi encore. Aujourd'hui, enfin..., je suis prêt! Ce sera du 29 Avril au 13 Mai 2017.

J'aurai bien aimé me dire, chic, je vais au Canada, et là bas, je vais enfin rencontrer des indiens avec des plumes, leurs chevaux et leurs tipis... Mais il faut bien s'y résoudre, la civilisation a tout mangé, tout ravagé. Il ne reste que de piètres réserves où les autochtones font ce qu'ils peuvent... C'est pa la voie des rêves que les Ainés m'ont invité à faire de la première partie de mon périple au Canada, la tournée des Musées Autochtones. Ils me dirent que dans ces musées, je pourrais m'enrichir visuellement, intellectuellement mais surtout vibratoirement de toute la richesse de la Sagesse Amérindienne. Dans ces endroits, je vais pouvoir me charger des Consciences, de l'Energie des Magies Amérindiennes. En gros... musées en mode téléchargement vibratoire. Une fois ce périple, jusqu'au chute du Niagara, une toute autre aventure m'attend! Celle-ci m'inspire comme un gamin! J'ai rendez vous au Parc Algonquin, un grand parc naturel où un canoé, un sac à dos et une toile de tente m'attendent pour un périple solitaire en pleine nature sur la trace "sauvage" des Amérindiens. Là, j'ai hâte de vivre ces moments Natures, Sauvages, Solitaires..... Comme un Ours! 

Préparation chamanique au Voyage Initiatique au Canada

Le voyage au Canada, dans sa partie logistique est bouclée à 80%. Tranquille. Du coté chamanique et personnel, ce qui est un peu la même chose pour moi (rire!), la période est particulière. Les Animaux Totems sont très présents avec moi en ce moment. Je canalise et écrit régulièrement leurs signatures vibratoires en ce moment. Je prends un plaisir énorme à faire cela. C'est à chaque fois un immense cadeau que de mieux conscientiser leur "Médecine". Cela m'apporte beaucoup et je suis comme un gamin une fois que j'ai fini de canaliser un Animal Totem. Qui plus est j'anime  actuellement, une fois par mois des Ateliers sur la Totémie Animale. Mais c'est dans une dimension plus spirituelle que de nouveaux "amis" ou "esprits alliés sont venus à moi dernièrement. Après l'épisode de Coyote et Oiseau Tonnerre qui sont venus me presser à faire mon Voyage Initiatique au Canada, c'est le Cobra Royal qui s'est invité! Je ressens en lui une grandeure spirituelle qui ne respire pas l'a peu pret! Il m'enseigne la voie de la Dance Cosmique... Et je dois avouer que je le vie comme un honneur! Le Cobra Royale symbolise la dance de l'univers, le courant de l'univers qui dance avec nous. Il ne s'agit pas d'être trop tôt, trop tard, trop à droite ou trop à gauche du chemin! Il s'agit d'être en rythme avec l'univers, en rythme avec l'ondulation du Cobra Royal. Plus précisément encore, il s'agit de vibrer dans l'Unité et point. Ce n'est pas ce que je veux, ce que l'esprit/mental veut, c'est "ce qui est", "ce qui doit être". Le parfait apprentis-sage pour amener l'Esprit/mental à être uniquement au service du Coeur/Âme. Vibrer et onduler dans l'instant présent. Dans l'Unité, point de Dualité. Quand je dérive Cobra Royale mord, il m'envoit son venin qui m'oblige à me réunfier dans les heures suivantes!  Aussi je suis dans une phase où je passe plusieurs heures par jour à méditer. D'une part parce que c'est l'entrainement à la Dance Cosmique et d'autre part parce qu'il vaut mieux être unifié avec cet ami quelque peu intransigeant. Peu importe, j'aime les défis et j'accepte ses morsures. De plus quelle plénitude intérieure après autant de jours et d'heures de méditation. Je sens cette paix, cette expansion de conscience me nourir et, oui c'est bon, oui c'est bonheur cette Unité Intérieure. Il y a quelques temps j'avais perçu un Lion et une Lionne qui jouait assez loin devant moi. Le yin et yang unifié, c'était de bon présage même si je sais combien qu' à chaque Animal Totem correspond son épreuve! 

Hier, une journée de synchronicité comme l'univers s'est si bien le faire. L'équipe de l'ATIPIque recevait avec joie un couple qui anime, comme nous, un centre spirituel sur la région de Besançon.  Après s'être présentés mutuellement, Ahori et moi-même leurs avons dispensés un soin chamanique. J'adore chamaner en duo avec Ahori. Pas besoin de se parler. Chacun dans sa transe, on sait... et l'âm-agie opère à merveille. Ensuite, nous avons reçu à notre tour un soin avec les "Sons" et c'était magnifique. Nous avons adoré. Je compris que tout ce qui se passait en ce moment était "préparatoire" à ce voyage initiatique au Canada. J'ai rendez vous avec les "Ainés", alors il s'agit d'être "propre sur Soi"!  Comme s'il fallait régler les derniers détails, guérir obligatoirement ce qui devait l'être, me mettre à jour avant ce "grand pas-sage". Faire le vide, le plus grand vide possible pour que puissent s'installer les Ainés en mon Être. Alors, oui, je m'y applique car c'est un grand symbole pour moi. C'est 43 ans de vie qui m'amènent à cela, 10 années de chemin spirituel et 8 ans d'enseignement chamanique par les Esprits. Beaucoup de dévotion. 

En fin de journée j'ai senti le lion très proche de moi. Il m'attendait. Chouette, j'avais avancé donc! Aujourd'hui, lors d'une méditation, j'avais rendez vous avec lui. Le Silence, un peu comme Pluton, le grand pacificateur, est son langage! Il me fallait juste le suivre direction.... Papa Soleil. Je ne sais pas si c'était un Soleil Levant ou un Soleil Couchant. Je le percevais juste énorme face à nous. Nous marchions dans sa direction avec le courage et la sérénité du Lion. Que me réservait-il comme "surprise"? Je ne sais encore.... mais je vous dirai prochainement! 


Consciences: Ours Debout enseigne à l'Homme Blanc....

Luther Standing Bear (Ours Debout) est un chef amérindien des Sioux Lakota né en 1863 ou 1868 et mort le 19 février 1939. Également écrivain, éducateur et acteur, il est au début du XXe siècle l'un des défenseurs de la culture sioux les plus connus.
Il est un des rares Amérindiens tels que Charles Eastman, Élan Noir, et Gertrude Bonnin à avoir occupé le clivage entre le mode de vie des autochtones des Grandes plaines avant et pendant l’arrivée et la propagation ultérieure des pionniers européens. Élevé dans les traditions de son peuple jusqu’à l’âge de onze ans, il a ensuite étudié à l’école de Carlisle en Pennsylvanie, où il a appris la langue et le mode de vie anglais. (Carlisle reste un lieu de controverse dans les milieux autochtones vis-à-vis de la violence et des viols perpétués).
 
Ses racines indigènes le laissent dans la position unique d’intermédiaire entre les cultures. Bien que son mouvement à travers le monde de l’homme blanc n’était pas sans « succès », il a eu de nombreux rôles au cinéma à Hollywood, son héritage durable était la protection du mode de vie de son peuple.
 Au moment de sa mort, il avait publié quatre livres et était devenu le chef du mouvement progressiste visant à préserver le patrimoine et la souveraineté des Amérindiens, c’était une voix forte dans l’éducation de l’homme blanc sur le mode de vie des Amérindiens. Voici donc 10 citations du grand chef indien Sioux connu sous le nom de Standing Bear.
 
1) Les louanges, les flatteries, les manières exagérées, et les belles paroles ne faisaient pas partie de la politesse Lakota. Les manières exagérées étaient considérées comme de la mauvaise foi, et ceux qui parlaient constamment étaient considérés comme impolis et irréfléchis. La conversation n’a jamais commencé tout de suite, ou précipitamment.
 
2) On enseignait aux enfants que la vraie politesse devait être définie par des actions plutôt que des mots. Ils n’ont jamais été autorisés à passer entre le feu et la personne âgée ou un visiteur, à parler alors que d’autres parlaient, ou à se moquer d’une personne infirme ou défigurée. Si un enfant essayait de le faire sans réfléchir, un parent le remettait immédiatement dans le droit chemin avec une voix calme.
 
3) Le silence était significatif pour le Lakota, et l’accord d’un moment de silence avant de parler était fait dans la pratique de la vraie politesse et tenait compte de la règle selon laquelle « la pensée vient avant la parole »… et au milieu de la douleur, la maladie, la mort ou le malheur de quelque nature que ce soit, le silence était la marque de respect… le strict respect de ce principe de bonne conduite a été la raison, sans doute, pour laquelle l’homme blanc l’a faussement qualifié de stoïque. On l’a jugé bête, stupide, indifférent et insensible.
 
4) Les vastes plaines ouvertes, les belles collines qui ondulent et les ruisseaux qui serpentent n’étaient pas « sauvages » à nos yeux. C’est seulement pour l’homme blanc que la nature était « sauvage », seulement pour lui que la terre était « infestée » d’animaux « sauvages » et de peuplades « sauvages ». Pour nous, la terre était douce, et nous vivions comblés des bienfaits du Grand Mystère.
 
5) Le sentiment de fraternité pour toutes les créatures de la terre, du ciel et de l’eau était un principe réel et actif. Les Lakotas éprouvaient pour le monde des animaux et des oiseaux un sentiment fraternel qui écartait tout danger ; en fait, certains d’entre eux étaient devenus si proches de leurs amis à plumes ou à poils qu’ils parlaient en véritables frères une langue commune.
 
6) Cette conception de la vie et de ses relations consistait à humaniser et à donner au Lakota un amour respectueux. Elle a rempli son être avec la joie et le mystère de la vie ; elle lui a donné le respect pour toute la vie ; elle lui a fait une place pour toutes les choses dans le système de l’existence avec la même importance pour tous.
 
7) C’était bon pour leur peau de toucher la terre et les personnes âgées aimaient retirer leurs mocassins pour fouler la terre sacrée avec leurs pieds nus. Leurs tipis étaient bâtis sur la terre et leurs autels étaient faits de terre. Les oiseaux qui volaient dans l’air venaient se reposer sur la terre, qui est le lieu de repos final de toutes les choses qui vivent et croissent. Le sol apaisait, fortifiait, purifiait et guérissait. C’est pourquoi le vieil Indien continue à s’asseoir sur la terre au lieu de se redresser et de s’éloigner de ce qui lui donne la force vitale. Le fait d’être assis ou couché sur le sol lui permet de penser plus profondément et de sentir avec plus d’intensité. Il entrevoit plus clairement les mystères de la vie et se rapproche fraternellement des autres existences qui l’entourent.
 
8) Tout possédait une personnalité, seule la forme différait de nous. La connaissance était inhérente à toutes choses. Le monde était une bibliothèque et ses livres étaient les pierres, les feuilles, l’herbe, les ruisseaux, et les oiseaux et les animaux qui ont partagé, aussi bien avec nous, les tempêtes et les bénédictions de la terre. Nous avons appris à faire ce que l’élève apprend seulement de la nature, et c’était pour sentir la beauté. Nous n’avons jamais déblatéré contre les tempêtes, les vents furieux, les gelées et les neiges . Donc tout ce qui vient, nous devons le régler nous-mêmes avec plus d’efforts et d’énergie , mais sans se plaindre.
 
9) Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature.
 
10) On m’a imposé la civilisation…et cela n’a pas ajouté de connaissance à mon amour incorruptible de la vérité, de l’honnêteté et de la générosité.

Consciences: Les 4 Directions et la Roue Médecine

Partie 1 - Chamanisme Universel...Sauvage

Dans de nombreuses sagesses ancestrales, les chamans ou sages utilisaient les 4 directions pour cheminer et chamaner avec des Esprits alliés, c'est-à-dire des forces capables de nous aider. Cette aide peut-être précieuse pour nous guérir, nous éclairer le chemin où développer des qualités, des dons.

Aujourd'hui, nombreux sont ceux qui continuent à s'amuser, en conscience, avec ces 4 directions. Il est d'ailleurs bon de remettre le désordre à sa place concernant ces 4 directions ! Non pas que le Nord soit à l'Ouest, non, c'est plutôt l'Est qui est au Sud maintenant ! L'homme dans son sage esprit fermé aime bien mettre des choses dans des boites, avec des belles règles et des bons cadenas bien fermés, convaincu que le grand gourou Google lui a donné la bonne direction avec la bonne définition ! Ha ! Très bien, sauf que le Chamanisme ça ne tient pas dans la boite, c'est plus grand que la boite et plus grand même que l'idée de la boite, c'est fait pour nous relié à l'infini, c'est donc…… Oui, bravo !, c'est donc infini alors arrêtez de m'y mettre des règles et bientôt des règlements !
Selon les traditions, les pays, ou même les tribus, les significations des directions seront changeantes, tant dans leurs codes couleurs, leurs animaux totems, leurs minéraux et leurs autres esprits. Peu importe, ce qui est important c'est de connaître la signification, la grille de lecture, du Chaman qui vous initie ou vous inspire. Ouf ! sauvé ! Car finalement le Gourou Google vous avait donné pleins d'informations toutes différentes et toutes justes à la fois ! Même si vous avez une cuisine identique à celle de votre voisin, ikéa bien sur, les assiettes et le riz ne sont pas rangés au même endroit ! Chacun son ordre et son désordre ! Cela dit, on a rarement vu les chaussures et la tondeuse à gazon dans les placards de la cuisine. Ce qui veut dire qu'il y a quelques dénominateurs communs entre ces 4 directions : Nord, Sud, Est, Ouest. Ces dernières nous permettront de faire des " Appels aux Esprits des 4 Directions " pour nous accompagner dans de nombreux rituels dont les " Roue Médecine ".

Partie 2 - Ne perdons pas le Nord !

Les 4 directions ont donc des " grilles de lecture " différentes selon les traditions, pour autant elles gardent aussi une certaine dimension " universelle ". Comme dans une boussole, commençons par la " base ", le Nord et suivons le cycle du soleil.
Le Nord, qu'il ne faut pas perdre…, symbolise la SAGESSE, l'humilité, les enseignements spirituels. C'est la nuit, le froid, le YIN-YIN, les ancêtres et donc la mort.
Après, la nuit, doucement le soleil se lève, à l'Est. L'Est est le " soleil levant ", la montée en puissance de l'énergie Feu, masculine. C'est la NAISSANCE, la CROISSANCE, l'expansion et par là, la force. La force nécessaire à l'enfant qui nait et à l'adolescent qui grandit. C'est une énergie yin-Yang faite d'entrainement et d'apprentissage.
Au Sud, à nos 12h00, le soleil bat son plein. La chaleur est à son maximum tout comme la vitalité de l'être. C'est la vigueur de l'adulte et plus loin que l'adulte, l'ACCOMPLISSEMENT, c'est-à-dire l'adulte qui a retrouvé son âme d'enfant. C'est maintenant le temps de la CREATION. C'est une énergie YANG-YANG.
Ayant atteint son paroxysme, le soleil redescend à l'Ouest. C'est le Soleil couchant, une énergie de DOUCEUR, toute féminine. C'est une certaine PLENITUDE, une harmonie de vie, là où tout parait si simple et peut-être même sensuel. On dit que là, les guérisseuses nous attendent, dans notre intérieur. C'est la période de la " retraite " bien méritée, une énergie yang-YIN.
Nous pouvons ainsi lire ces 4 directions selon la courbe du soleil, la courbe de vie, et de façon plus traditionnelle, selon l'environnement géographique, le climat, les animaux qu'on y trouve, etc. Encore une fois, s'il y a une légère trame universelle donnée par le soleil, il n'y a pas de " règles ". A chacun selon sa tradition ou son chamanisme de donner la " grille de lecture " qui lui correspond.
Ainsi, en appelant les Esprits des 4 Directions, en fonction du symbolisme que vous donnez à chacune, des énergies, esprits, forces du monde invisible mais bien réelle, le monde étant énergie, vont venir à vous. Cela peut-être fait pour une Roue Médecine que nous verrons dans le prochain article, mais aussi pour une hutte de sudation (rituel de purification), pour être aidé dans un domaine particulier, pour recevoir une guérison, une vision, etc. Ce qui est sur, c'est que les " esprits " qui doivent être là seront là. Ils ne seront ni gentils, ni méchants, simplement JUSTES. Aussi il vous sera donné de recevoir des bénédictions et des enchantements comme des avertissements et de sévères claques ! Tout est parfait dans l'humilité !

Consciences: Chamanisme et Destin du Chaman

Partie 1 " L'élu Chaman"

Le mot Chaman est un mot qui commence à faire son chemin en France. Certes il fait encore peur car méconnu. Tout ce qui est méconnu fait peur. Il y a peur là où il n'y a pas d'Amour comme il y a de l'ombre là où il n'y a pas de lumière.

Le Chaman est voué à son Destin particulier. Il est " libre " de refuser sa voie, sa vocation chamanique. C'est souvent ce qu'il fait dans un premier temps car la voie chamanique n'est pas de tout repos, ni des plus simples ! Depuis tout petit, enfant, le Chaman intérieur sait, le Cœur sait et donc " l'élu ", inconsciemment, sait. Dans la majorité des cas, " l'élu " va tout faire, inconsciemment pour fuir sa destiné.
Pourquoi, me diriez vous, va-t-il fuir sa destinée ? Parce que la fonction chamanique est une vie non pas vouée à sa propre volonté, mais une vie vouée, dévouée même, à l'Unité. Le Chaman est là pour " servir l'Unité ". En tant qu'Esprit il doit accepter de devenir " rien ", c'est le Chemin pour honorer et devenir " tout " c'est-à-dire l'Unité. Le chemin Chamanique est donc une voie de renoncement au " moi-esprit " pour s'ouvrir au " soi-âme ". Le Chaman doit accepter de " mourir au moi pour renaitre au soi ". D'une certaine façon, c'est perdre son identité pour s'ouvrir à quelque chose de plus grand, de plus infinie. La majorité des Chamans est " élue " par la Vie, choisie par les Esprits. Ce sont ces derniers qui lui enseigneront et transmettront ses " dons ", ses " pouvoirs " et sa " destinée ". Alors oui, " l'élu " est libre de refuser… jusqu'au jour du renoncement à sa vie de " monsieur tout le monde ", épuisé à fuir ses Esprits-guides, pour ne pas dire ses Esprits de Destin. La question, finalement, c'est jusqu'où, jusqu'à quand, arrivera t'il à fuir sa " destinée " ?
Un jour, " l'élu " renonce à sa fuite, éprouvé, et s'ouvre à Soi, à l'Unité, à son Cœur. Il transcende sa " dualité en Unité ". Pour autant le chemin n'est pas terminé, il commence seulement !

Partie 2 " Un Chemin de Chaman "

Les Esprits-Guides vont conduire le tout jeune initié sur sa voie : son Chaman. Le chemin à parcourir sera long. Il lui faudra plusieurs années pour s'ouvrir à son Être Sacré. Il recevra des formations horizontales, c'est-à-dire des enseignements par des professeurs, des Sages, des Maitres, des Chamans. En même temps, il recevra des Connaissances et des Consciences de façon verticales : directement par ses Esprits-Guides, de son Âme. Cet enseignement vertical, directement de la Source, est très important pour l'apprenti-Chaman car c'est celui qui forgera l'Être Sacré, le Chaman Unique. Il y a autant de Chamanisme que de Chaman comme il y a autant d'espèces de plantes et que même parmi une même espèce elles ont toutes leurs différences. La différence, et par là même, la tolérance, est la richesse de ce Monde. Là où les hommes voudraient appauvrir l'Être en le mettant dans un nombre de cases limitées, le Chamanisme accepte et souhaite autant de cases que d'Êtres sur cette Terre : l'Homme Libre.
Pas à pas le Chaman va expérimenter des Sagesses Ancestrales de différentes natures ou d'une seule nature selon son environnement, son origine, sa destinée. Il s'appuiera sur des traditions premières (Amérindiennes, Africaines, Sibériennes, Alchimiques, Druidiques, etc.) comme il expérimentera le nouveau et le re-nouveau. Le but n'étant pas de faire de la copie de l'ancien mais de s'appuyer sur ce qui était Sage pour créer une nouvelle sagesse tenant compte d'où nous en sommes aujourd'hui. C'est ce qu'on appellera le néo-chamanisme. Le Chamanisme est par essence l'adaptation au changement dans le sens de l'Unité. Il accompagne le changement. Il est le sens du Chemin.
Le Chaman en chemin, apprend, découvre et vie au rythme de ses enseignements, de sa voie. En même temps qu'il apprend, il prend possession de ses " pouvoirs ", ceux qui permettront de guider, de guérir et d'accomplir le plus grand nombre d'Êtres humains sur leurs propres voies. Pour cela, il œuvre, il enseigne, accompagne, soigne. En ce faisant, comme il " donne ", il " reçoit " de nouveaux enseignements, de nouveaux dons, de nouvelles attributions. Là encore, le Chaman choisi peut refuser ses nouvelles prérogatives. Peut-être n'est-il pas prêt. Ce sera juste une question de temps et d'ouverture car tôt ou tard il lui faudra accepter ses " passages " vers de nouveaux horizons. La Vie lui donne le temps de son apprentissage : des 10° d'années pour s'affirmer et toute une vie pour accomplir " son Chaman ". Sa vie devient dévotion à l'Unité et c'est en cela qu'il perd son identité. Il devient UN, l'expression de l'Unité et non une expression égo-centrique. Certains seront tentés de sombrer dans cette dernière. La colère de l'Unité saura tôt ou tard les rappeler à l'ordre ou les terrasser ! L'épreuve fait partie du destin du Chaman….

Partie 3 " Fragile Chaman "

L'initié peut voir ses épreuves comme des punitions, ou les percevoir comme autant de chances de dépasser ce qui était jusqu'à présent " sa limite ". L'illimité, l'infini est le champ d'expérimentation du Chaman. Explorer des terrains inconnus sans peur et avec Foi transportera le Chaman Aventurier toujours plus loin, plus bas et plus haut, à la découverte de " lui-même ". Tout est lumière, tout est UN ! Il s'agit juste de ne pas fuir, ne pas se fuir ! Une des clés primordiale de " l'élu " sera le temps, le temps qu'il s'accordera pour avancer, tomber, se relever, repartir et surtout… s'amuser ! Le Chaman est un pèlerin de chaque jour que rien n'arrête. Pour que rien ne l'arrête c'est lui qui doit s'arrêter, se retirer du Monde, du Faire, pour Être ! Prendre soin de Soi est primordial. C'est tout d'abord se respecter mais au-delà, c'est s'aimer ! Comment un Être qui souhaite ré-apprendre le sens de l'Amour à tous, pourrait-il le faire sans s'aimer ? On ne peut donner quelque chose que nous n'avons pas. Ce long apprentissage de l'Amour, en final, le rendra Amour : UN. L'Amour Inconditionnel, deviendra son plus puissant et fragile pouvoir !
Un Chaman s'il est puissant est un être extrêmement fragile comme une fleur de cristal. On oublie trop souvent cette particularité en ne voyant que ses " pouvoirs magiques et transcendants ", sa puissance. Derrière celle-ci se cache un homme ou une femme particulièrement sensible voir hyper-sensible parce que l'Amour est aussi frêle qu'il est transcendant. Plus le yang est important, plus le yin l'est aussi ! Rappelons-nous toujours que la " vraie " puissance, masculine, ne pourra s'exprimer qu'en passant par la " réelle " fragilité, féminine, l'humilité, toute différent de l'égo.
C'est ainsi que l'apprenti-Chaman déterrera pas à pas ses trésors cachés, ses pouvoirs, prendra sa Place dans un Monde parfois hostile à sa Présence. Je vous livre un texte qui n'est pas de moi mais qui résume bien l'être que devient le Chaman : l'Homme libre, l'Homme réalisé :
" Les gens ont peur, très peur de ceux qui se connaissent intérieurement. Ces êtres ont une certaine autorité, une certaine aura et un certain magnétisme; un charisme qui est capable de libérer de jeunes personnes de l'emprisonnement traditionnel. L'homme réalisé ne peut pas être asservi - là est la difficulté - et il ne peut pas être emprisonné….
Chaque génie qui a découvert quelque chose de son intériorité sera difficile à absorber ; il sera une force perturbatrice. Les masses ne veulent pas être dérangées, même si elles peuvent être dans la souffrance. Elles sont dans la souffrance, mais elles sont accoutumées à la souffrance et celui qui n'est pas dans la souffrance apparaît comme insolite, étranger.
L'homme réalisé est le parfait étranger dans ce monde, il ne semble appartenir à personne. Aucune organisation ne le limite, aucune communauté, aucune société, aucune nation. "
Tel pourrait être résumé le Chaman au service de l'Unité avec qui il communie sans cesse. De cette force, cet " être étrange " va nourrir une œuvre sacrée!